Le grand piège des antidouleurs - Quel est le danger d'une utilisation inconsidérée des antidouleurs ?

Publié le: Juillet 02, 2020 | Mis à jour le: Février 23, 2022

Pourquoi ne réagissons-nous toujours que lorsque la douleur se manifeste ?

Malheureusement, la douleur fait partie de notre vie quotidienne ! Notre dos, nos articulations, notre tête et nos nerfs nous font le plus mal.

De nos jours, nous ne nous occupons plus que de traiter les symptômes et d'inhiber toute douleur simplement avec des médicaments puissants, or nous avons complètement oublié de rechercher et de traiter la cause de la douleur et donc de la prévenir.

Il ne peut en être ainsi !

La recherche sur les causes, l'atténuation et la prévention de la douleur devrait toujours être la première priorité !

 Une personne sur dix souffre de maux de dos !

Quel est le problème des analgésiques puissants ? 

Aux États-Unis, il a été démontré ce qui se passe lorsque des analgésiques puissants tels que les opioïdes sont facilement accessibles et font même l'objet de publicité. Les gens deviennent dépendants les uns après les autres et le nombre de décès par surdosage augmente rapidement. En effet, les opioïdes interfèrent massivement avec la chimie du cerveau et entraînent ainsi une dépendance rapide. E outre, les opioïdes affectent et paralysent le centre respiratoire.

Aujourd'hui, les États-Unis connaissent une véritable crise des opiacés qui a commencé il y a plusieurs décennies. Depuis les années 1990, de plus en plus d'analgésiques contenant des opioïdes ont été prescrits. Les sociétés pharmaceutiques battaient avec diligence le tambour publicitaire. Elles ont assuré qu'ils n'entraîneraient aucune dépendance. C'était un mensonge. En outre, les personnes qui souffrent de douleurs intenses veulent naturellement être soulagées rapidement. Il est logique que le risque de développer une dépendance soit encore plus élevé.

 Aux États-Unis, 130 personnes meurent chaque jour des suites de ces abus des analgésiques puissants à base d'opioïdes.

Toutefois, toutes sortes d'analgésiques sont également disponibles chez nous en vente libre dans les pharmacies. En raison de cette présence générale, ainsi que du manque d'explication des risques, les analgésiques ont également gagné une énorme popularité dans notre pays !

Notre société se recommande mutuellement une gamme d'analgésiques pour les maux de tête, les entorses ou les maux de dos. Pour beaucoup, ils apportent un soulagement immédiat et donc une fin à la souffrance. Pour certains, cependant, c'est le début d'une dépendance longue et persistante, avec des effets secondaires nombreux et graves. 

Une approche différente de la thérapie des douleurs

Voudrions-nous être dépendant d'analgésiques puissants et être exposé à des effets secondaires dangereux ? C'est exactement la raison pour laquelle de plus en plus de personnes recherchent des alternatives naturelles et découvrent les compléments alimentaires comme un moyen efficace de soulager leur douleur. 

 1 personne sur 4 souffre d'une maladie chronique de longue durée ou de douleurs récurrentes !

Les meilleurs remèdes naturels pour le soulagement de la douleur générale

1)     MSM (méthylsulfonylméthane)

Pour les douleurs chroniques, les médecins prescrivent de plus en plus souvent le MSM, car il a une capacité impressionnante à soulager la douleur. Le MSM peut aider à soulager de nombreux types de douleurs, comme la douleur numéro 1 de la population – les maux de dos.

Le MSM agit comme un analgésique naturel qui bloque le transport des impulsions de douleur par les fibres nerveuses. Le MSM est également utilisé depuis longtemps pour soulager les douleurs musculaires et articulaires et l'inflammation (par exemple l'arthrite rhumatoïde et l'arthrose). 

2)     Encens

L'encens est considéré comme un anti-inflammatoire très efficace. Des études montrent que l'encens soutient les fonctions articulaires. Le gonflement est réduit, la mobilité articulaire est améliorée et aussi la douleur est soulagée. Selon les résultats, l'encens a la même efficacité que les anti-inflammatoires.

3)     Curcuma

Le curcuma a un effet anti-inflammatoire et analgésique naturel. En raison de ses propriétés, la racine est aussi souvent comparée à l'effet des médicaments analgésiques. Le curcuma est souvent utilisé dans les maladies inflammatoires telles que l'arthrite ou l'arthrose, car la racine jaune (le curcuma) contient de nombreuses substances végétales secondaires, les curcuminoïdes, qui ont un fort effet anti-inflammatoire.

5 conseils pour prévenir la douleur chronique

Soulager la douleur est une chose, mais c'en est une autre de bien la prévenir. Que pouvez-vous donc faire pour éviter d'entrer dans le cercle vicieux de la douleur ?

  1. Exercice régulier et sport doux
  2. Réduction du stress et abaissement des taux élevés de cortisol
  3. Lutter contre l'inflammation avant quèlle ne survienne
  4. Prendre au sérieux les signes avant-coureurs du corps
  5. Aide par les compléments alimentaires

Il existe de nombreuses alternatives naturelles qui peuvent soulager efficacement la douleur et la prévenir dès à présent.

Les alternatives naturelles :

  • renforcent l'appareil locomoteur
  • aident à la compensation des déficiences
  • réduisent l'inflammation
  • et agissent contre les dommages

Faites en sorte de trouver ce qui vous fait du bien !

 

Sources (En langue anglaise): 

Kim, L. S., Axelrod, L. J., Howard, P., Buratovich, N. & Waters, R. F. (2006, March). Efficacy of methylsulfonylmethane (MSM) in osteoarthritis pain of the knee: a pilot clinical trialOsteoarthritis and Cartilage, 14(3):286-94, doi: 10.1016/j.joca.2005.10.003

Usha, P, R. & Naidum M, U. (2004). Randomised, Double-Blind, Parallel, Placebo-Controlled Study of Oral Glucosamine, Methylsulfonylmethane and their Combination in Osteoarthritis. Clinical Drug Investigation, 24(6):353-63

Zawadzki M. et al., Perna canaliculus lipid complex PCSO-524™ demonstrated pain relief for osteoarthritis patients benchmarked against fish oil, a randomized trial, without placebo control. Marine Drugs. 2013 Jun 5;11(6):1920-35. doi: 10.3390/md11061920.

Ziegler D., Ametov A., Barinov A., Dyck P. J., Gurieva I., Low P. A. et al. (2006, November). Oral treatment with alpha-lipoic acid improves symptomatic diabetic polyneuropathy: the SYDNEY 2 trialDiabetes Care, 29(11):2365-70, doi: 10.2337/dc06-1216

Burstein, S. (2015, April). Cannabidiol (CBD) and its analogs: a review of their effects on inflammationBioorganic & Medicinal Chemistry, 23(7):1377-85, doi: 10.1016/j.bmc.2015.01.059

Panahi, Y., Hosseini, M. S., Khalili, N., Naimi, E., Majeed, M. & Sahebkar, A. (2015, December). Antioxidant and anti-inflammatory effects of curcuminoid-piperine combination in subjects with metabolic syndrome: A randomized controlled trial and an updated meta-analysis. Clinical nutrition, 34(6):1101-8, doi: 10.1016/j.clnu.2014.12.019

Miles, E. A. & Calder, P. C. (2012, May). Influence of marine n-3 polyunsaturated fatty acids on immune function and a systematic review of their effects on clinical outcomes in rheumatoid arthritisBritish Journal of Nutrition, Volume 107, Issue S2, doi: 10.1017/S0007114512001560, Verfügbar unter [https://www.cambridge.org/core/journals/british-journal-of-nutrition/article/div-classtitleinfluence-of-marine-span-classitalicnspan-3-polyunsaturated-fatty-acids-on-immune-function-and-a-systematic-review-of-their-effects-on-clinical-outcomes-in-rheumatoid-arthritisdiv/0F3DAA86B29B4D942B8381AA3F599D17]

Kimmatkar, N., Thawani, V., Hingorani, L. & Khiyani R. (2003, January). Efficacy and tolerability of Boswellia serrata extract in treatment of osteoarthritis of knee-a randomized double blind placebo controlled trial. Phytomedicine, 10(1):3-7, doi: 10.1078/094471103321648593