Combattre l'acné en 5 étapes faciles

Publié le: Novembre 20, 2020 | Mis à jour le: Mars 28, 2022

L'acné affecte principalement les adolescents pendant la puberté, comme on le croyait auparavant. Désormais, beaucoup de gens sont par contre plus au clair. Surtout lorsqu'ils sont toujours aux prises avec une acné tardive jusqu'à l'âge adulte. En particulier, le stress, les changements hormonaux, une mauvaise alimentation et le manque de sommeil,  peuvent entraîner l'apparition de l'acné à tout âge.

Acné – un sujet d'actualité même après la puberté

L'acné est connue comme étant une maladie inflammatoire chronique de la peau qui peut affecter massivement la qualité de vie des personnes touchées. La maladie indique toujours un déséquilibre dans le corps et touche plus de 85% des adolescents. Mais même les jeunes de 20, 30 ou 40 ans souffrent encore d'acné tardive.

La plupart du temps, le visage, le décolleté et le dos sont touchés. Les symptômes comprennent des points noirs, des papules et des pustules, des kystes ou des taches sombres. L’acné peut parfois laisser des cicatrices et réduire considérablement l’estime de soi.

Et connaissez-vous déjà le "mascné" ?

Il s'agit de l'acné causée suite au port d'un masque et qui touche actuellement de nombreuses personnes autour du nez, du menton et de la bouche. Cette forme spécifique est générée par frottement et pression sur la peau.

 Selon les chiffres actuels, une femme sur quatre entre 25 et 45 ans souffre d'acné tardive !

Quelle est la cause de l'acné ?

Une surproduction d'androgènes est considérée comme cause principale de l'acné. Ce sont des hormones mâles qui entraînent une augmentation de la production de sébum. Il en résulte que les pores se bouchent, les bactéries se piègent et donc s'enflamment. La cause est généralement un déséquilibre hormonal, une mauvaise alimentation avec beaucoup de sucre, le stress, des médicaments ou bien c'est génétique. 

  • Acné et sucre : Celui qui consomme beaucoup de sucre souffre généralement d'une peau impure. Ce n'est pas un hasard. En effet, la consommation de sucre augmente massivement le taux d'insuline, ce qui stimule la production d'androgènes par l'organisme. En outre, le sucre favorise également l'inflammation dans le corps.
  • Acné et pilule contraceptive : De nombreuses femmes qui arrêtent de prendre la pilule après des années d'utilisation se débattent avec de graves imperfections cutanées et de l'acné. Les hormones doivent d'abord retrouver leur équilibre, ce qui peut prendre des mois, voire des années, sans aide extérieure.
  • Acné et toxines : Pour se débarrasser de toxines et de déchets, le corps les excrète par les reins, le foie et les intestins. Cependant, avec une mauvaise alimentation, beaucoup de sucre, d'alcool et de tabac, ces organes de désintoxication sont surchargés et la peau, en tant que plus gros organe, doit intervenir. En raison de l'excrétion de ces substances par les pores de la peau, des boutons, des pustules et autres peuvent se développer. 
  • Acné et flore intestinale : Notre flore intestinale est très sensible et est fortement affectée par le stress et une alimentation malsaine. Il y a déjà 70 ans, les dermatologues J. Stokes et D. Pillsbury ont développé la théorie selon laquelle il existe un lien entre la flore intestinale, la psyché et la santé de la peau. Selon les experts, la prise de bactéries intestinales bénéfiques peut rétablir la santé de la peau.

Comment l'acné est-elle traitée en médecine conventionnelle ?

De nombreux professionnels continuent de penser que l'alimentation n'a rien à voir avec le développement de l'acné et prescrivent donc toujours des médicaments puissants tels que les antibiotiques, le peroxyde de benzoyle ou autres. Cependant, ces derniers peuvent provoquer de graves effets secondaires, tels qu'une peau fortement irritée, sèche et sensible et même des anomalies fœtales. En outre, les antibiotiques favorisent le développement de germes multi-résistants.

Les méthodes de traitement médical conventionnelles sont utilisées pour traiter uniquement les symptômes, ce qui conduit souvent à une amélioration à court terme de l'état de la peau.

 La lutte contre les causes vaut la peine dans le traitement de l'acné !

Solution holistique pour l'acné en 5 étapes :

Il existe également des mesures holistiques qui aident à lutter contre l’acné à long terme et qui, par comparaison, n’entraînent pas d’effets secondaires. 

Étape 1 : Équilibrer les hormones et réduire le stress : 

Notre équilibre hormonal joue un rôle majeur dans notre santé générale. Les herbes et racines adaptogènes telles que l'ashwagandha aident à équilibrer naturellement les taux d'hormones et à réduire le stress. Le stress provoque une augmentation du taux de cortisol et favorise ainsi l'inflammation. Assurez-vous également de dormir suffisamment.

➤Bon plan : Le remède à base de plantes adaptogènes Ashwagandha est spécialement recommandé pour l’acné hormonale et aide particulièrement les femmes à équilibrer le taux hormonal.

Étape 2 : inhiber l'inflammation :

L'acné vit d'inflammation. C'est pourquoi vous devez lutter contre les inflammations de toute nature dans le corps. Parmi les agents anti-inflammatoires puissants figurent le curcuma et les oméga 3.

Étape 3 : Désintoxication et désacidification :

Comme mentionné ci-dessus, la peau est l'un des organes d'élimination. Pour la soutenir, il convient de s'appuyer sur des mesures de désintoxication et de désacidification. Cela implique de boire beaucoup d'eau et d'absorber la chlorophylle, que l'on trouve dans les légumes à feuilles vertes, les herbes et les algues.

Étape 4: Une bonne alimentation :

L'alimentation doit être anti-inflammatoire et basique. Portez votre attention sur les nutriments importants comme le bêta-carotène et le zinc et réduisez ou évitez beaucoup de sucre, de produits laitiers, d'alcool et de tabac. Misez plutôt sur des fruits, des légumes frais et des huiles de haute qualité.

Etape 5 : Construire la flore intestinale :

La flore intestinale et la santé de la peau étant directement liées, il convient de veiller à ce que la flore intestinale soit en équilibre. Les probiotiques et les prébiotiques sont utiles à cette fin.

Bon plan : Les probiotiques utiles favorisent une flore intestinale saine, le système immunitaire et la santé de la peau. Selon une étude récente publiée dans le Dermatology Online Journal, les chercheurs soulignent que les aliments et les compléments probiotiques sont des traitements prometteurs et sûrs contre l'acné.

 Si vous évitez les produits laitiers, les premiers résultats positifs sur l'aspect de la peau peuvent être constatés au bout de 3 mois seulement !

Conclusion :

L'acné ou L'acné tardive touche beaucoup d'entre nous à partir d'un certain moment, car la vie est associée à des changements, des phases de stress et des fluctuations hormonales. Cependant, la maladie de la peau n'affecte pas seulement le corps. La psyché devient également souvent chancelante à cause d'une apparition et les personnes touchées en souffrent massivement. Les causes de l'acné sont nombreuses et variées, mais dans la plupart des cas, vous pouvez vous-même prendre en main la santé de votre peau. Vous avez le contrôle de votre mode de vie. Votre alimentation, en particulier, fait une grande différence. 

Si vous souffrez d'acné tardive, vous devez agir et déterminer vous-même la santé de votre peau ! Car la peau est le reflet de votre âme.

 

Sources (En langue anglaise):

Bowe, W. P., & Logan, A. C. (2011). Acne vulgaris, probiotics and the gut-brain-skin axis - back to the future?Gut pathogens3(1), 1. doi: 10.1186/1757-4749-3-1

Cervantes, J., Eber, A. E., Perper, M., Nascimento, V. M., Nouri, K., & Keri, J. E. (2018). The role of zinc in the treatment of acne: A review of the literatureDermatologic therapy31(1), 10.1111/dth.12576. doi: 10.1111/dth.12576

Yee, B. E., Richards, P., Sui, J. Y., & Marsch, A. F. (2020). Serum zinc levels and efficacy of zinc treatment in acne vulgaris: a systematic review and meta-analysis. Dermatologic therapy, e14252. Advance online publication. doi: 10.1111/dth.14252

Goodarzi, A., Mozafarpoor, S., Bodaghabadi, M., & Mohamadi, M. (2020). The potential of probiotics for treating acne vulgaris: A review of literature on acne and microbiota. Dermatologic therapy33(3), e13279. doi: 10.1111/dth.13279

Mottin, V., & Suyenaga, E. S. (2018). An approach on the potential use of probiotics in the treatment of skin conditions: acne and atopic dermatitis. International journal of dermatology57(12), 1425–1432. doi: 10.1111/ijd.13972

Musthaq, S., Mazuy, A., & Jakus, J. (2018). The microbiome in dermatology. Clinics in dermatology36(3), 390–398. doi: 10.1016/j.clindermatol.2018.03.012

Baquerizo Nole, K. L., Yim, E., & Keri, J. E. (2014). Probiotics and prebiotics in dermatology. Journal of the American Academy of Dermatology71(4), 814–821. doi: 10.1016/j.jaad.2014.04.050

Glutsch, V., Hamm, H., & Goebeler, M. (2019). Zinc and skin: an updateJournal der Deutschen Dermatologischen Gesellschaft = Journal of the German Society of Dermatology : JDDG17(6), 589–596. doi: 10.1111/ddg.13811

Albuquerque, R. G., Rocha, M. A., Bagatin, E., Tufik, S., & Andersen, M. L. (2014). Could adult female acne be associated with modern life?Archives of dermatological research306(8), 683–688. doi: 10.1007/s00403-014-1482-6

Kumar, S., Mahajan, B. B., & Kamra, N. (2014). Future perspective of probiotics in dermatology: an old wine in new bottle. Dermatology online journal20(9), 13030/qt8br333fc.

Rani, A., & Sharma, A. (2013). The genus [von Google zensierter Begriff]: A review. Pharmacognosy reviews7(14), 188–198. doi: 10.4103/0973-7847.120522

Jung, J. Y., Kwon, H. H., Hong, J. S., Yoon, J. Y., Park, M. S., Jang, M. Y., & Suh, D. H. (2014). Effect of dietary supplementation with omega-3 fatty acid and gamma-linolenic acid on acne vulgaris: a randomised, double-blind, controlled trial. Acta dermato-venereologica94(5), 521–525.