Acide folique ou folate si vous voulez avoir des enfants?

Publié le: Février 26, 2021 | Mis à jour le: Août 13, 2021

Des études confirment que l'acide folique joue un rôle important pour notre corps, en particulier lorsque les cellules ont besoin de se développer rapidement, comme pendant la petite enfance, l'adolescence ou la grossesse. L'acide a un effet direct sur notre bien-être mental et émotionnel et contribue à la formation de notre matériel génétique, comme l'ADN et l'ARN. Une carence entraîne une mauvaise défense immunitaire, des troubles du développement ou des problèmes digestifs.

Contenu

  • Qu'est-ce que l'acide folique ?
  • Quels sont les symptômes d'une carence en acide folique ?
  • Quel est le besoin quotidien en acide folique ?
  • Que fait l'acide folique ?
    • Acide folique pendant la grossesse et lors de la planification des enfants
    • Abaisser la tension artérielle avec de l'acide folique ?
    • Acide folique et maladies cardiaques
    • L'acide folique contre la perte auditive liée à l'âge
    • L'acide folique contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)
    • L'acide folique dans la dépression
    • L'acide folique dans le cancer
  • Quelle est la différence entre l'acide folique et le folate ?
  • Quels aliments contiennent de l'acide folique ?
  • Qu'est-ce qu'un test d'acide folique ?
  • Quels sont les effets secondaires des préparations à base d'acide folique ?

Qu'est-ce que l'acide folique ?

La vitamine B9 ou folate ou acide folique est l'une des huit vitamines B. Toutes les vitamines B aident l'organisme à convertir les glucides en glucose, nécessaire à la production d'énergie. Ces vitamines B, souvent appelées complexe vitaminique B , participent également à l'utilisation des graisses et des protéines. Les vitamines B sont nécessaires pour un foie sain ainsi que pour une peau, des cheveux et des yeux sains. Ils favorisent également le bon fonctionnement des nerfs. L'acide folique représente la forme synthétisée de la vitamine B9 et est disponible sous forme de complément ou dans des aliments spécialement enrichis. Le folate, en revanche, est présent naturellement dans les aliments.

Toutes les vitamines B sont hydrosolubles. Cela signifie que le corps ne peut pas les stocker.

L'acide folique est essentiel pour le bon fonctionnement du cerveau et joue un rôle important dans notre bien-être mental et émotionnel. Elle soutient la formation d'ADN et d'ARN, c'est-à-dire de matériel génétique, sur et est particulièrement nécessaire à l'heure où les cellules et les tissus de sedéveloppent rapidement. C'est notamment le cas dans enfanceadolescence et pendant grossesses . L'acide folique et la vitamine B12 travaillent main dans la main dans la formation des globules rouges et assurent que le fer disponible est utilisé correctement dans le corps.

La vitamine B9, ainsi que les vitamines B6 et B12 et d'autres nutriments, contrôlent les niveaux sanguins de l'acide aminé homocystéine. Un taux élevé d'homocystéine est associé à une maladie cardiaque . Cependant, on ne sait pas encore si un taux élevé d'homocystéine est la cause de maladies cardiaques ou s'il sert simplement de marqueur.

Quels sont les symptômes d'une carence en acide folique ?

La carence en folate peut être un problème grave. Cependant, dans les pays industrialisés, elle est beaucoup moins fréquente que d'autres carences en nutriments. En 2006, le ministère américain de l'agriculture a effectué une analyse des données disponibles et a conclu que la plupart des personnes aux États-Unis ingèrent suffisamment de folate, mais qu'il existe un risque de sous-approvisionnement dans certaines populations.

En moyenne, les Américains adultes consomment quotidiennement entre 454 et 652 µg de folate (y compris le folate naturel provenant des aliments et l'acide folique provenant des suppléments et des aliments enrichis). L'apport moyen chez les enfants se situe entre 385 et 674 µg. L'apport quotidien recommandé pour les adultes est d'environ 400 µg, pour les enfants d'environ 300 µg.

9 signes courants indiquant une carence en folate

  1. Mauvaise défense immunitaire; maladies fréquentes
  2. Permanent faible niveau d'énergie (y compris le syndrome de fatigue chronique)
  3. les troubles digestifs, y compris les symptômes tels que la constipation, les flatulences, le syndrome du côlon irritable
  4. Retards de développement pendant la grossesse et la petite enfance, y compris le retard de croissance.
  5. Anémie
  6. des ulcères dans la bouche et une langue sensible et gonflée
  7. les changements d'humeur, y compris l'irritabilité
  8. Peau pâle
  9. Le grisonnement prématuré des cheveux

Groupes à risque de carence en acide folique

Veuillez noter que certaines personnes présentent un risque plus élevé de carence en folate que d'autres. Les groupes suivants, en particulier, devraient faire attention à leur consommation de folates :

  • Femmes enceintes ou qui souhaitent avoir des enfants
  • Mères allaitantes
  • Alcooliques
  • Patients souffrant de maladies du foie existantes
  • Patients en dialyse
  • Les diabétiques qui doivent prendre des médicaments
  • Les personnes qui prennent régulièrement des diurétiques (médicaments contre les maux de tête) ou des laxatifs
  • Les personnes qui prennent du méthotrexate

Quel est le besoin quotidien en acide folique ?

La société allemande de nutrition (DGE) recommande l'apport quotidien suivant d'acide folique ou de folate, selon l'âge et en cas de besoins accrus dus à des circonstances particulières - comme la grossesse et l'allaitement :

Mec :

Folate ou acide folique en microgrammes par jour

Jusqu'à 4 mois

60_µg

Jusqu'à 12 mois

80 µg

Jusqu'à 4 ans

120 µg

Jusqu'à 7 ans

140 µg

Jusqu'à 10 ans

180 µg

Jusqu'à 13 ans

240 µg

A partir de 15 ans

300 µg

Femmes enceintes

550 µg

Allaitement maternel

450 µg

Selon cette recommandation, l'exigence de base ne change plus fondamentalement à partir de l'âge de 15 ans environ. Toutefois, vous devez noter ici qu'il ne s'agit que de lignes directrices approxim atives pour prévenir une déficience prononcée.

Toutefois, vos besoins individuels peuvent être plus importants et ne plus être couverts par les données actuelles de la DGE. Le stress, les fortes contraintes physiques ou mentales, ainsi que la maladie et certains médicaments consomment de plus grandes quantités d'acide folique, de sorte qu'il peut être difficile d'en fournir suffisamment par le seul biais de l'alimentation.

En outre, les recommandations peuvent être différentes. Par exemple, la Food and Drug Administration des États-Unis d'Amérique donne les apports suivants comme recommandations :

Mec :

Folate ou acide folique en microgrammes par jour

Nourrissons

100_µg

Nourrissons jusqu'à quatre ans

200 µg

Enfants à partir de quatre ans, adolescents et adultes

400 µg

Femmes enceintes

800 µg

Allaitement maternel

800 µg

Par rapport aux recommandations de la DGE, celles-ci sont beaucoup plus élevées. Il en ressort déjà clairement que les déclarations générales ne peuvent servir que de guide. En fin de compte, seul un examen peut fournir des informations sur l'apport suffisant de l'individu.

Mesures de prévention de la carence en folate

Le folate est contenu dans de nombreux aliments d'origine végétale. La meilleure façon de couvrir vos besoins quotidiens est de consommer au moins cinq portions d'aliments sains tels que des fruits et des légumes. Les légumes verts (tels que les choux de Bruxelles, les brocolis et les pois), en particulier toutes les sortes de légumes à feuilles vertes, ainsi que les haricots et les agrumes sont excellents pour prévenir la carence en folates. Certains aliments pour animaux, comme le foie et la volaille, contiennent également des folates.

En général, on peut dire que le moyen le plus simple de prévenir une carence en folate est de suivre un régime alimentaire équilibré et sain. Cependant, des études montrent que la capacité à absorber le folate des aliments varie considérablement d'une personne à l'autre. De nombreux facteurs différents jouent un rôle dans l'absorption des folates, tels que les niveaux de zinc et la santé des reins, du foie et des intestins.

Que fait l'acide folique ?

Acide folique pendant la grossesse et lors de la planification des enfants

Les femmes enceintes ayant un apport insuffisant d'acide folique sont plus susceptibles que les autres femmes de donner naissance à des enfants présentant des anomalies congénitales . Le besoin quotidien en acide folique d'une femme enceinte est de 600 µg. Les femmes en âge de procréer doivent s'assurer de recevoir au moins 400 µg d'acide folique par jour. Les anomalies du tube neural surviennent peu après la conception, avant même qu'une femmenesache qu'elle est enceinte. Les préparations vitaminiques prénatales contiennent les besoins quotidiens en acide folique des femmes enceintes.

Des études ont montré que les femmes qui prennent des suppléments d'acide folique avant la conception et pendant le premier trimestre de leur grossesse peuvent réduire de 72 à 100 % le risque d'avoir un enfant atteint d'une anomalie du tube neural. D'autres études suggèrent que les préparations à base d'acide folique n'offrent aucun avantage supplémentaire dans la prévention du spina-bifida lorsque les produits céréaliers sont enrichis en acide folique.

L'acide folique peut contribuer à réduire le risque de fausse couche . Cependant, les preuves de cette affirmation ne sont pas claires.

Des études sur le développement de l'enfant montrent que la prise d'acide folique à un stade précoce, avant ou autour de la conception,réduit lerisque d' autisme chez les enfants. Dans d'autres études, les chercheurs ont conclu que la prise d'acide folique au début de la grossesse était associée à un risque plus faible de troubles du développement du langage chez les enfants à l'âge de trois ans. D'autres recherches encore suggèrent qu'un faible taux de folate pendant la grossesse est associé à un risque plus élevé de problèmes émotionnels chez les enfants.

  Folsäure

"Quand devrais-je commencer à le prendre ?"

Certains experts recommandent de prendre de l'acide folique jusqu'à six mois avant la conception prévue, d'autres considèrent que trois mois suffisent.

"Je suis déjà enceinte. Et maintenant ?

Si vous êtes déjà enceinte, commencez à le prendre dès maintenant. Ne vous inquiétez pas du temps perdu. L'important est que vous commenciez à le prendre le plus tôt possible. 

"Combien de temps dois-je prendre de l'acide folique ?

Il est recommandé de prendre quotidiennement l'acide folique pendant les douze premières semaines de votre grossesse. Si vous souhaitez continuer à le prendre après cette période, c'est également possible. Vous pouvez également vous assurer d'avoir un régime alimentaire riche en acide folique en mangeant beaucoup de légumes verts à feuilles. (Il contient de nombreux autres nutriments importants pour le développement sain de votre bébé).

Et si vous souhaitez prendre des suppléments spécialement destinés aux femmes enceintes tout au long de votre grossesse, cela ne pose pas non plus de problème. Dans ce cas, veillez à utiliser un produit spécialement conçu pour les femmes enceintes, car toutes les vitamines ne doivent pas être prises à fortes doses pendant la grossesse.

"Je suis déjà enceinte de plus de 12 semaines. Et maintenant ?

Les recherches montrent que le risque d'anomalies du tube neural et de malformations de la moelle épinière chez l'enfant à naître peut être réduit en prenant de l'acide folique au début de la grossesse. Cependant, il n'est pas non plus vrai que tout bébé naisse avec ces défauts si sa mère n'a pas pris d'acide folique. Un approvisionnement suffisant ne fait que réduire le risque.

Vous ne devez donc pas vous inquiéter. Parlez à votre sage-femme ou à votre gynécologue et demandez-leur si vous prenez un complément multivitaminé ou quels changements vous devriez apporter à votre alimentation pour assurer le développement sain de votre bébé.

"Et si j'oublie de le prendre ?"

Ne vous inquiétez pas non plus dans ce cas. En le prenant régulièrement, vous vous constituerez une base solide. Si vous oubliez de le prendre une fois ou plusieurs jours de suite, il est très peu probable que cela ait un effet négatif sur le développement de votre bébé. Il suffit de revenir à une consommation quotidienne du produit et de ne pas en prendre plus que nécessaire pour compenser les jours manqués.

Abaisser la tension artérielle avec de l'acide folique ?

Plusieurs études à grande échelle ont examiné le rôle que joue l' acide folique dansla prévention de l'hypertension artérielle . En conséquence, il a été démontré que le risque d'hypertension artérielle peut être réduit par la prise d'acide folique.

Une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue spécialisée American Medical Association (JAMA) , a montré que les femmes souffrant d'hypertension artérielle étaient capables de faire baisser leur tension artérielle de manière significative en prenant de l'acide folique. La prise de plus de 1000 µg d'acide folique par jour a été associée à une réduction de 46 % de l'hypertension chez les femmes concernées.

Acide folique et maladies cardiovasculaires

L'acide folique peut protéger le cœur de de plusieurs façons. Tout d'abord, certaines données suggèrent qu'un apport adéquat en acide folique dans l'alimentation peut réduire le risque de maladie cardiaque . Cependant, ces observations sont basées sur des études de population plutôt que sur des essais cliniques plus concluants.

De nombreuses études montrent que les personnes ayant un taux élevé d'homocystéine ont environ 1,7 fois plus de risques de souffrir d'une maladie coronarienne et 2,5 fois plus de risques d'avoir un accident vasculaire cérébral que les personnes ayant un taux normal . Les vitamines B, en particulier les B9, B6 et B12, peuvent faire baisser le taux d'homocystéine.

Si vous êtes inquiet à ce sujet et que vous souhaitez réduire votre risque de maladie cardiaque, vous devez donc vous assurer d'avoir un apport suffisant en vitamines B et d'avoir une alimentation saine. Dans certains cas, votre médecin vous recommandera un complément pour abaisser votre taux d'homocystéine.

L'acide folique contre la perte auditive liée à l'âge

Certaines études ont conclu que les suppléments d'acide folique peuvent ralentir la progression de la perte auditive liée à l'âge chez les personnes âgées avec des niveaux élevés d'homocystéine et un faible apport alimentaire en folate . On ne sait pas encore si les personnes âgées en bonne santé tirent également profit de leur consommation.

L'acide folique contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

Une vaste étude a révélé que les femmes qui prenaient 2 500 µg d'acide folique par jour, ainsi que 500 mg de vitamine B6 et 1 000 µg de cyanocobalamine (vitamine B12), pouvaient réduire leur risque de développer la DMLA, une maladie oculaire pouvant entraîner une perte de vision.

L'acide folique dans la dépression

Il n'est pas tout à fait clair si l'acide folique peut soulager la dépression. Dans certaines études, entre 15 et 38 % des sujets souffrant de dépression présentaient de faibles taux de folates. Les personnes ayant les niveaux les plus bas ont tendance à être les plus touchées par la dépression. Dans une étude, la situation ne s'est pas améliorée pour les malades, même après avoir pris des antidépresseurs . Ces derniers avaient tous un faible taux d'acide folique. Une étude en double aveugle contrôlée par placebo a conclu que la prise quotidienne de 500 µg d'acide folique entraînait une meilleure réponse de l'antidépresseur Prozac chez les femmes, mais apparemment pas chez les hommes.

L'acide folique dans le cancer

Une alimentation riche en acide folique semble protéger contre le développement de certains types de cancer , notamment

  • Cancer du côlon
  • Cancer du sein
  • Cancer du col de l'utérus
  • Cancer du pancréas
  • Cancer de l'estomac

Toutefois, cette observation est basée sur des études de population qui montrent que ceux qui consomment suffisamment de folate dans leur alimentation sont moins susceptibles de développer les cancers mentionnés ci-dessus. À l'heure actuelle, les scientifiques ne peuvent pas expliquer pourquoi le folate peut contribuer à la prévention du cancer. Certains affirment que l'acide folique maintient ADN sain et empêche les mutations qui contribuent au développement du cancer. La meilleure chose à faire est d'avoir une alimentation équilibrée et saine et de rechercher des aliments riches en folates. Vous pouvez ainsi protéger votre corps contre une multitude de maladies.

Une faible consommation de folates entraîne un risque accru de cancer du sein, en particulier chez les femmes qui consomment de l'alcool. La consommation régulière d'alcool - plus de 1,5 à 2 verres par jour - est associée à un risque plus élevé de cancer du sein. Dans une étude à grande échelle impliquant plus de 50 000 femmes, les scientifiques ont conclu qu'un apport adéquat en folate peut réduire le risque de cancer du sein associé à la consommation d'alcool.

Quelle est la différence entre l'acide folique et le folate ?

Les termes "folate" et "acide folique" sont souvent utilisés comme synonymes, mais leurs significations diffèrent quelque peu.

  • L' acide folique est la vitamine essentielle d'origine naturelle
  • L' acide folique est la forme synthétisée de la vitamine B que l'on trouve dans les suppléments ou les aliments enrichis

Le folate est facilement et naturellement absorbé et utilisé par l'organisme. Cela se passe dans l'intestin grêle. L'acide folique a été introduit pour la première fois dans les années 1940 et nécessite une enzyme spéciale appelée dihydrofolate réductase, qui n'est que peu disponible dans l'organisme.

Folat 

Quels aliments contiennent de l'acide folique ?

Indépendamment du risque associé à une consommation excessive d'acide folique, il est généralement admis que la consommation d'aliments riches en folates contribue de manière importante à la santé de l'individu.

Les bonnes sources de folate sont par exemple ...

Lentilles cuites

Ces légumineuses contiennent 180 µg de folate par portion. En outre, il existe de nombreuses protéines et fibres avec peu de graisse. Cela fait des lentilles un excellent substitut de viande . Achetez-les séchés dans un magasin d'aliments naturels. Ensuite, à la maison, rincez-les soigneusement dans une passoire pour enlever toute la poussière, la saleté et les débris. Faites-les bouillir pendant 15 à 20 minutes et assaisonnez-les avec du curcuma ou du gingembre, par exemple. Servez les lentilles avec du riz ou ajoutez-les aux soupes et aux ragoûts. Si vous n'avez pas le temps de les faire cuire, vous pouvez utiliser des lentilles en conserve. Rincez-les bien avant de les manger. Vous pouvez ainsi réduire la teneur en sel d'environ 30 %.

Épinards

Une poignée d'épinards contient environ 100 µg de folate. Plus phytonutriments comme le bêta-carotène et lutéine, qui offrent une protection contre de nombreux cancers. Faites suer les épinards avec un peu d'ail et servez-les avec des pommes de terre ou une omelette aux blancs d'œufs.

Brocoli

Ce légume crucifère est un véritable super aliment. Le brocoli possède despropriétés antioxydantes impressionnantes qui offrent une protection contre le cancer, ainsi que des fibres solubles et non solubles supplémentaires qui facilitent la digestion. En outre, une portion de brocoli cuit contient 50 µg de folate.

Haricots

Les haricots sont polyvalents, sains et très abordables. Tous les types de haricots fournissent aux femmes beaucoup d'acide folique, ce qui favorise un développement sain du bébé dans l'utérus. Les haricots noirs, les pois cassés, les haricots rouges, les haricots blancs, le soja et les lentilles cuites sont tous riches en acide folique. Vous pouvez satisfaire votre besoin quotidien recommandé avec une petite portion de haricots chaque jour - quelle que soit la variété. Une portion de haricots fournit à 46 µg d'acide folique, et une portion de haricots de caille fournit à 75 pour cent de votre besoin quotidien. Une portion de graines desojaséchées contient 174 µg d'acide folique à 388 calories. Une portion de pois à œil noir fournit à 26 pour centdevotre besoin quotidien d'acide folique (104 µg). Faites cuire des haricots et des lentilles avec de la viande, des échalotes, des épinards et des assaisonnements simples pour obtenir un plat délicieux et sain.

Asperges

Ces lances contiennent peu de calories, pas de graisse ni de cholestérol, mais beaucoup de potassium et de fibres. Quatre pointes d'asperges cuites fournissent à 85 µg de folate. N'utilisez que des asperges fermes et fraîches, avec une pointe fermée et, si possible, des turions de diamètre similaire pour qu'elles cuisent de manière uniforme. Plus le diamètre des harpons est grand, plus les asperges sont tendres. Coupez le bout ligneux et faites cuire les lances dans de l'eau bouillante pendant cinq à huit minutes.

Melon cantaloup

Ce fruit sucré contient beaucoup de vitamines A et C et est une bonne source de folate. Un quart de melon contient environ 25 µg. Les melons mûrs sonnent creux quand on les frappe avec le plat de la main. De plus, la peau du fruit ne doit pas être endommagée ni présenter de points mous. La couenne (sous le filet) doit être de couleur jaune ou crème. S'il est vert, le melon n'est pas mûr. Sentez le melon. Une odeur légèrement sucrée indique un fruit mûr. Si l'odeur est très forte, le melon est déjà trop mûr.

Oeufs

Les œufs ont une haute densité de nutriments avec peu de calories. Ils sont une bonne source de protéines et contiennent presque toutes les vitamines essentielles, dont 24 µg de folate (pour les gros œufs). Conservez les œufs durs au réfrigérateur. Ainsi, vous aurez toujours une collation saine à portée de main. Vous pouvez aussi manger un œuf poché au petit-déjeuner en même temps que votre toast à l'avocat - pour une dose supplémentaire de folate.

Noix et amandes

Des graines telles que les graines decourge, de sésame, de tournesol et de lin fournissent un folate sain. Une poignée de graines detournesol fournit à 83 µg de folate ; deux cuillères à soupe de graines de lin 54 µg. Les graines contiennent également des graisses bénéfiques et des nutriments essentiels tels que vitamines A et E, plus acides gras oméga-3 et lignanes qui préviennent le cancer. Ajoutez-en une poignée à vos smoothies, flocons d'avoine ou céréales de petit déjeuner, ou dégustez-les nature ou grillés.

Beaucoup de gens ne savent pas que les cacahuètes sont aussi une excellente source de folate. 80 grammes contiennent 106 µg d'acide folique, ils couvrent donc 25 % des besoins quotidiens d'un adulte. Les arachides fournissent également du zinc, du cuivre, des protéines et du magnésium.

Foie

Le foie de dinde et le foie de bœuf contiennent tous deux beaucoup d'acide folique. 100 grammes de foie de dinde contiennent beaucoup plus que la quantité journalière recommandée, à savoir 691 µg. 85 grammes Le foie de bœuf fournit à 215 µg d'acide folique. Les femmes enceintes peuvent donc couvrir leurs besoins quotidiens en acide folique avec une seule portion de foie. Le foie peut être utilisé pour préparer d'excellentes garnitures et sauces.

Menthe séchée

Lamenthe ajoute non seulement de la saveur aux plats, mais fournit également des vitamines et des minéraux essentiels. Une cuillère à soupe de menthe séchée contient 10 µg d'acide folique, soit environ trois pour cent des besoins quotidiens. Préparez des boissons rafraîchissantes à la menthe et ajoutez-la à votre eau, limonade ou thé. Ou bien vous pouvez l'utiliser pour affiner votre salade.

Avocats

Lesavocats sont parmi les meilleures sources d'acide folique. Un fruit contient 162 µg de folate, soit environ 41 % des besoins quotidiens. De plus, les avocats fournissent du potassium, de la vitamine C, des acides gras, du phosphore et des antioxydants. Vous pouvez les déguster sur du pain, dans des salades ou en trempette.

Bananes

Lesbananes contiennent beaucoup d'acide folique et peuvent être consommées sans hésitation par les femmes enceintes. Une banane moyenne fournit à 23,6 µg d'acide folique soit six pour cent des besoins quotidiens, plus des fibres, des protéines et du potassium. Mais surtout, vous pouvez profiter d'une banane à tout moment et en tout lieu. Ainsi, rien ne s'oppose à cette portion supplémentaire d'acide folique entre les repas.

Jus de tomate

Si vous avez du mal à couvrir vos besoins quotidiens en acide folique, le jus de tomate peut être la solution. Un verre de jus de tomate (180 ml) contient 36 µg de folate ou neuf pour cent de vos besoins quotidiens. Si vous n'aimez pas le pur jus de tomate, épicez-le avec un peu de poivre ou de sauce Tabasco.

Papaye

Le fruit coloré est non seulement très riche en nutriments, mais aussi excessivement savoureux. Une petite papaye contient 58 µg de folate, soit environ 14 % des besoins quotidiens. En plus de l'acide folique, la papaye fournit beaucoup de vitamines A et C ainsi que du potassium et du phosphore. Ce fruit convient aussi bien aux desserts qu'aux plats salés.

Oranges

Les oranges non seulement fournissent beaucoup de vitamine C. Ils ont également beaucoup de folate. Une orange de taille moyenne fournit à l'organisme 29 µg d'acide folique. Le jus d'orange disponible dans le commerce est souvent enrichi en acide folique. 180 ml de jus d'orange contiennent jusqu'à 35 µg d'acide folique.

Légumes à feuilles vert foncé

Les légumes à feuilles vert foncé font partie des aliments les plus sains de la planète. Avec épinards, chou frisé, roquette, chou vert, laitue et bouillie de tiges , vous pouvez rapidement augmenter votre taux d'acide folique. Une assiette suffit pour répondre à vos besoins quotidiens. Ici, une portion de épinards fournit 26 µg, chou frisé fournit177 µg et bouillie de tiges fournit 170 µg d'acide folique. Une portion La roquette fournit à l'organisme 19 µg d'acide folique. Les légumes à feuilles vertes contiennent également beaucoup de zinc, de fer, de calcium, de potassium et de toutes les vitamines. Combinez-le avec des avocats ou des graines de soja pour obtenir un apport supplémentaire d'acide folique.

Choux de Bruxelles

Les choux de Bruxelles contiennent une richesse de nutriments, par exemple des vitamines C, K et A ainsi que du potassium, du fer et du manganèse. Les choux de Bruxelles sont également une bonne source de folate. Une portion de fournit 25 % de vos besoins quotidiens. Le légume facilite la digestion. Il élimine les résidus nocifs du tube digestif et assure une évacuation régulière des selles.

Chou-fleur

Le chou-fleur est l'une des plus importantes sources de vitamine C et contient beaucoup d'acide folique. Une portion de ce légume crucifère fournit environ 55 µg de folate , soit 14 % de vos besoins quotidiens. Combinez le chou-fleur avec d'autres aliments de cette liste et profitez d'un repas sain.

Navets

Les betteraves sont parmi les meilleurs aliments lorsqu'il s'agit de nettoyer le foie . Ils détoxifient le corps et renforcent le système immunitaire. Ils contiennent également beaucoup de folate. Une portion de betteraves cuites fournit à 13 µg de folate.

Citrouille

Les avantages nutritionnels de la citrouille ne peuvent tout simplement pas être remis en question. Il contient d'abondants minéraux et vitamines essentiels. Les courges d'été et d'hiver sont d'excellentes sources d'acide folique. Une portion de courge d'hiver contient environ 57 µg, tandis qu'une portion de courge d'été en contient36 µg.

Qu'est-ce qu'un test d'acide folique ?

Avec un test d'acide folique, on peut déterminer la teneur en acide folique dans le sang . L'acide folique (vitamine B9) est essentiel pour la formation de globules rouges sains. Ces cellules sanguines transportent l'oxygène dans toutes les parties du corps et contribuent de manière décisive à l'état de santé général. L'acide folique favorise également la croissance des cellules et des tissus et la formation de l' ADN, qui contient notre matériel génétique.

Avant d'effectuer le test, veuillez informer votre médecin de tous les médicaments et compléments que vous prenez. Certains produits peuvent falsifier les résultats des tests. Vous devrez probablement jeûner pendant six à huit heures avant l'examen. Il est donc recommandé de passer le test tôt le matin à jeun.

Que se passe-t-il lors d'un test d'acide folique ?

Un petit échantillon de sang est nécessaire pour déterminer le taux d'acide folique. Normalement, le sang est prélevé dans une veine de votre coude. Après la prise de sang, l'échantillon est analysé en laboratoire pour déterminer la teneur en globules rouges. 

Quels sont les risques liés à la réalisation d'un test d'acide folique ?

Il n'y apas de risques significatifs lors de la réalisation d'un test d'acide folique . Parfois, une ecchymose se développe au niveau du point de ponction. Vous pouvez réduire ce risque en appuyant sur l'écouvillon sur le site de ponction pendant quelques minutes après avoir prélevé l'échantillon de sang. Dans de rares cas, la veine peut gonfler. Une compresse chaude permet de soulager ce problème. Les personnes qui souffrent de troubles de la coagulation peuvent avoir des saignements prolongés. Il est donc essentiel que vous informiez à l'avance votre médecin si vous souffrez d'un trouble hémorragique ou si vous prenez des anticoagulants.

Quels sont les effets secondaires des préparations à base d'acide folique ?

Beaucoup d'entre nous - en particulier les femmes en âge de procréer - ne peuvent pas très bien métaboliser l'acide folique , de sorte que de grandes quantités d'acide folique non métabolisé restent dans la circulation sanguine.

Cela se traduit par l'apparition de divers effets secondaires , par exemple :

  • Changements dans la composition des hormones sexuelles
  • Difficultés de concentration
  • Insomnie
  • Sautes d'humeur
  • certaines carences en nutriments (vitamine B12)

Ces effets secondaires sont particulièrement défavorables compte tenu du fait que l'acide folique figure toujours sur la liste des additifs alimentaires avec lesquels les aliments doivent être enrichis. Cette liste a été publiée pour la première fois par la FDA (US Food and Drug Administration) en 1998. Selon le ministère américain de la santé et des services sociaux, la FDA exige des fabricants de produits alimentaires qu'ils enrichissent les produits céréaliers en acide folique depuis 1998. Cela s'applique aux pains, céréales, farine, farine de maïs, pâtes, riz et autres produits conditionnés. Le Canada, le Costa Rica, le Chili, l'Afrique du Sud et d'autres pays ont également pris des mesures obligatoires et font enrichir les aliments en acide folique. Les actions de la FDA étaient censées augmenter l'apport en acide folique de la population d'une moyenne d'environ 100 µg par jour. En fait, l'apport quotidien a presque doublé, pour atteindre environ 190 µg par jour.

Le ministère américain de la santé affirme que l'acide folique a une biodisponibilité plus élevée que le folate, qui est naturellement présent dans les aliments. Il suppose qu'au moins 85 % de l'acide folique est biodisponible lorsqu'il est consommé avec de la nourriture. En revanche, la biodisponibilité du folate naturel ne serait que de 50 %. Il existe de bons arguments pour et contre ce point de vue et les mesures qui en découlent. En fin de compte, le niveau d'acide folique peut être augmenté de façon permanente, d'autre part, certains symptômes de carence peuvent être évités.

Quels sont les effets secondaires de la prise de médicaments ?

Si vous êtes actuellement traité avec l'un des médicaments suivants, vous ne devez prendre aucune préparation à base d'acide folique sans avoir consulté votre médecin au préalable.

  • Antibiotiques, tétracycline : l'acide folique ne doit pas être pris en même temps que l'antibiotique tétracycline, car il interfère avec l'absorption et l'efficacité du médicament. L'acide folique et/ou les autres vitamines B doivent toujours être pris à des moments différents de ceux de la tétracycline. Toutes les vitamines du complexe vitaminique B se comportent de cette manière et interagissent avec la tétracycline.
  • Phénytoïne (Dilantin) : la phénytoïne, un médicament utilisé pour traiter les crises, peut faire baisser les niveaux de folates dans le corps. D'autre part, il existe des interactions entre l'acide folique et la phénytoïne. L'acide folique peut augmenter le risque de crises d'épilepsie. Vous devez toujours consulter votre médecin avant de prendre des suppléments contenant de l'acide folique.
  • Pyriméthamine(Daraprim) : la pyriméthamine est un médicament utilisé pour prévenir et traiter la malaria et pour traiter la toxoplasmose. L'acide folique peut diminuer l'efficacité de ce médicament.
  • Médicaments utilisés en chimiothérapie: l'acide folique peut augmenter les niveaux de 5-fluorouracile et de capécitabine (Xeloda) dans l'organisme à des niveaux dangereux. Si vous suivez une chimiothérapie, assurez-vous de consulter votre oncologue avant de prendre des suppléments ou des herbes.

 

Sources (en langue anglaise) :

Mason, J. B. (2011, juillet-août). Démêler la relation complexe entre le folate et le risque de cancerBiofacteurs, 37(4):253-60, doi : 10.1002/biof.174

Gibson, T. M., Weinstein, S. J., Pfeiffer, R. M., Hollenbeck, A. R., Subar, A. F., Schatzkin, A. et al. (2011, octobre). Consommationde folate avant et après fortification et risque de cancer colorectal dans une vaste étude de cohorte prospective aux États-Unis. The American Journal of Clinical Nutrition, 94(4):1053-62, doi : 10.3945/ajcn.110.002659

Coppen, A. & Bailey, J. (2000, novembre). Renforcement de l'action antidépressive de la fluoxétine par l'acide folique : un essai randomisé et contrôlé par placeboJournal of Affective Disorders, 60(2):121-30

Stanger, O. (2002, avril). Physiologie de l'acide folique dans la santé et la maladieCurrent Drug Metabolism, 3(2):211-23.

Marcus, D. L. & Freedman, M. L. (1985, août). Déficience en acide folique chez les personnes âgéesJournal of the American Geriatrics Society, 33(8):552-8.

Pitkin, R. M. (2007, janvier). Défauts du folate et du tube neuralThe American Journal of Clinical Nutrition, 85(1):285S-288S, doi : 10.1093/ajcn/85.1.285S

Crider, K. S., Bailey, L. B. & Berry, R. J. (2011, mars). Fortification des aliments à l'acide folique - Historique, effets, préoccupations et orientations futuresNutriments, 3(3) : 370-384, doi : 10.3390/nu3030370

Winkels, R. M., Brouwer, I. A., Siebelink, E., Katan, M. B. & Verhoef, P. (2007, février). Labiodisponibilité des folates alimentaires est égale à 80 % de celle de l'acide foliqueThe American Journal of Clinical Nutrition, 85(2):465-73, doi : 10.1093/ajcn/85.2.465

Greenberg, J. A., Bell, S. J., Guan, Y. & Yu, Y.H. (2011, été). Supplémentation en acide folique et grossesse : plus que la simple prévention des anomalies du tube neuralObstétrique et gynécologie, 4(2) : 52-59

Wang, Z. M., Zhou, B., Nie, Z. L., Gao, W., Wang, Y. S., Zhao, H. et autres (2012, octobre). Folate et risque de maladie coronarienne : une méta-analyse d'études prospectivesNutrition, métabolisme et maladies cardiovasculaires : NMCD. 22(10):890-9, doi : 10.1016/j.numecd.2011.04.011

Reynolds, E. (2002, mai). Avantages et risques de l'acide folique pour le système nerveuxJournal of Neurology, Neurosurgery & Psychiatry, 72(5) : 567-571, doi : 10.1136/jnnp.72.5.567

Figueiredo, J. C., Grau, M. V., Haile, R. W., Sandler, R. S., Summers, R. W. et al. (2009, mars). Acide folique et risque de cancer de la prostate : résultats d'un essai clinique randomiséJNCI Journal of the National Cancer Institute, 101(6) : 432-435, doi : 10.1093/jnci/djp019