Que faire en cas d'hémorroïdes? - Les 12 meilleurs conseils pour soulager!

Publié le: Février 25, 2021 | Mis à jour le: Août 11, 2021

Les hémorroïdes ne mettent pas la vie en danger, mais elles peuvent être très douloureuses et affecter considérablement votre vie quotidienne. Touche le plus souvent les adultes entre 45 et 65 ans, mais les jeunes adultes et les enfants peuvent également en être atteints. Les hémorroïdes touchent les femmes et les hommes. Les femmes courent un risque accru pendant la grossesse en raison de la pression exercée par le bébé et du stress causé par le processus de naissance.

Dans une étude rétrospective dans laquelle les chercheurs ont évalué les demandes de remboursement de 33 034 patients à Taïwan, ils ont découvert une association entre les hémorroïdes et les maladies coronariennes, qui s'est développée par la suite. Les chercheurs ont ensuite mené une étude de suivi sur une période de 12 ans et ont découvert que les personnes souffrant d'hémorroïdes avaient 127 % de chances supplémentaires de développer une maladie coronarienne que les personnes sans hémorroïdes.

Selon le National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, la moitié de la population des États-Unis développera des hémorroïdes avant l'âge de 50 ans. Outre l'âge et la grossesse, les autres facteurs de risque d'hémorroïdes sont toute activité qui augmente la pression abdominale, telle que les efforts pour aller à la selle, pour soulever des objets lourds, l' obésité ou pour s'asseoir sur les toilettes pendant de longues périodes.

Résumé

  • Les hémorroïdes sont des veines gonflées et bombées dans le rectum ou l'anus, souvent causées par une pression abdominale accrue, par exemple pendant la grossesse, le port de charges lourdes, la constipation chronique, l'obésité ou l'assise prolongée sur les toilettes.
  • Parmi les méthodes les plus efficaces pour soulager l'inconfort immédiat associé aux hémorroïdes, on peut citer les bains de siège, l'utilisation de l' hamamélis réfrigérant ou un mélange de sels d'epsom et de glycérine, l'utilisation de les packs de glace et les compresses froides, ou l'application d' aloe vera ou d'huile de coco pure .
  • Atténuez votre douleur et votre inconfort en évitant d'utiliser des savons, du papier ou des chiffons parfumés. Ces derniers irritent trop la zone et l'assèchent. Le vinaigre de pomme et l'huile de théier peuvent aggraver les symptômes. Ne réprimez pas vos selles, car cela peut rendre l'évacuation des selles plus difficile.
  • Si vos symptômes sont difficiles à soulager, votre médecin peut vous prescrire divers autres traitements : Le bandage (ligature élastique), la sclérothérapie ou la coagulation par infrarouge. Chaque traitement présente des avantages et des inconvénients, dont vous devriez discuter avec votre médecin.

Contenu:

  • Que sont les hémorroïdes?
  • Les 12 conseils ultimes pour les hémorroïdes
  • Vous ne devez pas utiliser ces produits pour les hémorroïdes douloureuses
  • Options de traitement non chirurgical des hémorroïdes
  • Quand devriez-vous consulter un médecin?

Que sont les hémorroïdes?

Avant d'examiner les possibilités de traitement, expliquons d'abord ce que sont les hémorroïdes et comment elles se développent.

Hémorroïdes internes:

Il y a des veines à l'intérieur de l'anus ainsi que dans le bas du rectum. Dès que les veines à l'intérieur du rectum ou de l'anus s'enflamment ou gonflent, on parle d' hémorroïdes internes . En général, vous ne pouvez pas les voir ou les sentir. Cependant, des saignements peuvent se produire si les hémorroïdes sont irritées par la tension.

Hémorroïdes externes:

Des hémorroïdes peuvent également se former sous la peau autour de l'anus, appelées hémorroïdes externes. Si elles sont irritées, elles provoquent des démangeaisons ou des saignements. Certaines personnes ont des hémorroïdes et ne souffrent d'aucun symptôme ni d'aucune douleur. Dans ce cas, vous ne le saurez que si votre unique médecin vous fait subir un examen approprié.

Le plus souvent, cependant, les hémorroïdes sont accompagnées des symptômes suivants:

  • sang rouge clair après une selle dans les toilettes ou sur du papier toilette
  • démangeaisons anales
  • une grosseur à l'extérieur de l'anus qui doit être repoussée après la défécation
  • rougeur, plaies et gonflement autour de l'anus
  • douleur ou gêne lorsqu'on est assis autour de l'anus

Les hémorroïdes présentent de grandes similitudes avec les varices dans les jambes. Les veines se gonflent, souvent en réponse à une pression accrue de l'abdomen. Cependant, il arrive parfois qu'aucune cause ne puisse être identifiée. Le gonflement provoque une irritation de la paroi veineuse, ce qui déclenche les symptômes que nous venons d'évoquer.

Les 12 conseils ultimes pour les hémorroïdes

Toutes les personnes qui souffrent de la douleur et de l'inconfort des hémorroïdes veulent un soulagement rapide. Vous pouvez mettre en œuvre ces conseils pratiquement depuis chez vous.

1) Utiliser un bidet

Les hémorroïdes sont des veines irritées. L'utilisation d'un bidet est un moyen efficace, apaisant et peu coûteux de nettoyer le fond après une selle. Si vous n'avez pas de bidet dans votre salle de bains, vous pouvez facilement en installer un dans vos toilettes à l'aide d'un kit de bricolage.

2) Assurer des selles molles

Les hémorroïdes sont aggravées par l'effort pendant les selles. Vous devez donc veiller à ce que vos selles soient aussi molles que possible. Vous pouvez y contribuer de manière importante en mangeant suffisamment de fibres .

Il existe deux types de fibres alimentaires:

  • Soluble: qui se dissolvent facilement dans l'eau.
  • Insolubles: qui ne se dissolvent pas mais restent intacts lors de leur passage dans l'intestin

Les deux sont importants pour notre digestion. Idéalement, pour une santé optimale, vous devriez consommer 50 grammes de fibres par 1 000 kcal. La plupart des habitants des pays industrialisés ne commencent même pas à atteindre ce niveau.

Prenez psyllium husks (psyllium) quotidiennement. Ils contiennent à la fois des fibres solubles et insolubles et peuvent fournir des selles molles. Ils renforcent également le système cardiovasculaire et contribuent au contrôle du poids et à la régulation du taux de sucre dans le sang.

3) Boire suffisamment

La constipation se traduit par des selles dures et sèches qui sont difficiles à évacuer et qui irritent le rectum. L'une des causes les plus fréquentes de constipation est la déshydratation . Une hydratation adéquate est un facteur clé pour une santé optimale. Selon une étude de l'Université de Harvard, 54,5 % des enfants et des adolescents sont chroniquement déshydratés. Cela a un impact sur la santé et même sur les résultats scolaires.

Vous pouvez connaître votre état d'hydratation en regardant la concentration et la couleur de votre urine. Idéalement, il suffit de boire suffisamment d' eau pure et filtrée pour que votre urine devienne jaune vif. Cela peut signifier que vous devez boire plus ou moins que les huit grands verres d'eau (à 250 ml) dont on fait souvent la promotion pour fournir à votre corps suffisamment de liquide dont il a besoin pour former des selles et détoxifier les déchets.

4) Utiliser un tabouret de toilette

Dans de nombreux pays industrialisés, les gens ne réfléchissent pas beaucoup à la question de savoir s'ils sont les mieux placés pour aller aux toilettes. Après tout, s'asseoir sur les toilettes n'est pas la meilleure position et peut contribuer à des difficultés pour aller à la selle, ce qui peut entraîner des hémorroïdes et d'autres problèmes tels que des troubles urologiques, un prolapsus rectal et des fissures anales (déchirure anale).

Laposition accroupie place votre système digestif dans une position anatomiquement correcte. Cela facilite l'élimination et réduit la constipation. S'accroupir sur les toilettes demande de la force, de la souplesse et un bon équilibre. Utilisez un simple pouf pour prendre une position accroupie sur les toilettes.

5) Limitez votre temps aux toilettes

S' asseoir sur les toilettes pendant de longuespériodes exerce une pression supplémentaire sur les hémorroïdes, provoquant une irritation encore plus grande des veines et augmentant vos symptômes. Réduisez au minimum le temps passé aux toilettes et ne restez assis que le temps nécessaire pour aller à la selle.

6) Utiliser de l'hamamélis réfrigérant

Bien qu'il n'existe aucune preuve scientifique de son efficacité, l'hamamélis est considéré comme un remède maison éprouvé pour le traitement des hémorroïdes depuis des décennies. La Cleveland Clinic rapporte que l' hamamélis contient des tanins et des huiles qui réduisent l'inflammation . Certains prétendent même que l'hamamélis peut resserrer la peau.

L'hamamélis naturel a des propriétés astringentes et antioxydantes selon une étude . Astringent signifie que le tissu peut se contracter ou rétrécir. La plante contribue ainsi à réduire la douleur, les démangeaisons et les saignements jusqu'à ce que les hémorroïdes s'estompent progressivement. Cependant, elle ne fait que soulager les symptômes, elle n'accélère pas le processus de guérison.

L'effet de refroidissement est renforcé si vous conservez la préparation au réfrigérateur avant de l'utiliser. Ne pas diluer l'hamamélis avec de l'alcool, car cela pourrait assécher et irriter les tissus. Mettez une petite quantité sur un coton-tige et tamponnez la solution sur vos hémorroïdes.

7) Aloe Vera

L'aloe vera a des propriétés anti-inflammatoires. Certaines crèmes et certains oreillers pour hémorroïdes en vente libre contiennent de l'aloe vera et peuvent soulager l'inflammation des veines obstruées.

Selon la Cleveland Clinic, aucun résultat de recherche n'est disponible à ce jour sur l'efficacité de l'aloe vera dans les hémorroïdes. Cependant, le bénéfice de l'aloe vera dans d'autres maladies inflammatoires de la peau a été confirmé. À cet égard, vous devriez simplement essayer la plante, à condition qu'il s'agisse d'aloès pur et non d'un simple ingrédient dans une crème ou sur un tampon avec d'autres ingrédients éventuellement irritants.

8) Sel d'Epsom et glycérine

Ce remède à domicile convient au traitement des hémorroïdes douloureuses et est facile à préparer et à utiliser à la maison. Mélangez 2 cuillères à soupe de sel d'Epsom avec 2 cuillères à soupe de glycérine. Versez le mélange sur un tampon de gaze et placez-le sur la zone douloureuse. Laissez le mélange agir jusqu'à 20 minutes. Répétez toutes les quatre à six heures jusqu'à ce que la douleur disparaisse.

9) Huile de noix de coco

Cet hydratant naturel a des propriétés anti-inflammatoires. l' huile de coco peut réduire l'irritation et le gonflement et diminuer l'envie de se gratter.

10) Sac à glace

Les packs de glace et les compresses froides peuvent aider à combattre la douleur, l'inflammation et l'enflure. Cependant, ne placez jamais de glaçons directement sur la peau, mais enveloppez-les d'abord dans une petite serviette pour éviter d'endommager la peau. Refroidissez la zone enflammée de cette manière pendant environ 15 minutes. Répétez le processus toutes les une à deux heures jusqu'à ce que la douleur disparaisse.

11) Vêtements amples et ajustés

Vous pouvez soutenir le processus de guérison en portant des vêtements amples qui ne frottent pas. De cette façon, la transpiration excessive n'irritera pas les hémorroïdes et les symptômes seront soulagés.

12) Bains assis

Autrefois, les bains assis étaient également appelés bains de hanches. Seules les hanches et les fesses étaient lavées. Cette mesure visait à accélérer le processus de guérison des patients qui se remettaient d'une opération du rectum ou qui souffraient d'hémorroïdes, de crampes utérines ou d'infections de la prostate.

Les bains de siège chauds sont en effet l'un des moyens les plus faciles et les plus efficaces pour soulager la douleur des hémorroïdes. Les bains assis ont une longue tradition en Europe. Seuls le bassin et la région abdominale sont dans l'eau. Les bains de siège rafraîchissants sont utilisés pour soulager la constipation ou pour resserrer la vessie ou les muscles intestinaux.

Après un bain de siège chaud, certaines personnes souffrent de vertiges pendant une courte période. En revanche, pour les bains de siège destinés aux hémorroïdes, l'eau doit être chaude et non pas chaude de toute façon. Un bain de siège peut aider à soulager les démangeaisons, l'irritation générale et les spasmes du muscle sphinctérien qui se produisent avec la douleur des hémorroïdes.

Par exemple, utilisez les petites baignoires portables en plastique qui s'adaptent au siège des toilettes ordinaires, ou simplement votre baignoire remplie d'eau chaude sur quelques centimètres de hauteur. De nombreux experts recommandent un bain de siège de 20 minutes après chaque selle, plus deux ou trois autres par jour, pour soulager les hémorroïdes.

Après le bain, asséchez la zone en tapotant doucement. Vous ne devez pas frotter, car cela irriterait les hémorroïdes. Vous pouvez également utiliser un sèche-cheveux avec une soufflerie froide pour sécher la zone. Le trempage des hémorroïdes dans de l'eau chaude favorise la circulation sanguine et contribue ainsi à accélérer le processus de guérison. Il ne guérira pas la maladie, mais il soulagera l'irritation.

N'ajoutez pas de gel douche, de bain moussant ou de savon à l'eau car cela peut provoquer des irritations. Vous pouvez également utiliser Epsom Salt . Cela apaise la peau et aide à soulager l'irritation et les symptômes associés aux hémorroïdes.

Vous ne devez pas utiliser ces produits pour les hémorroïdes douloureuses

Vous avez maintenant appris à connaître les différentes façons de soulager la douleur et les symptômes des hémorroïdes. Les éléments suivants n'en font pas partie et doivent être évités si possible. Dans le pire des cas, ils peuvent aggraver les symptômes. Comme nous l'avons déjà mentionné, vous devez éviter tous les produits contenant du savon. Celles-ci assèchent la peau et augmentent le risque de saignement.

En outre, les lingettes pour bébés et le papier toilette parfumé disponibles dans le commerce provoquent également des irritations et peuvent augmenter les démangeaisons et la douleur dans la région anale. Parfois, l'utilisation de vinaigre de pomme est recommandée. Cependant, la Cleveland Clinic précise que le vinaigre de pomme peut provoquer des brûlures sur la peau irritée et aggraver encore les symptômes.

De nombreuses autres options s'offrent à vous, c'est pourquoi vous ne devez pas utiliser de vinaigre de pomme. L'huile de théier est également mentionnée à plusieurs reprises comme un remède possible. Il s'agit d'une huile essentielle antiseptique et anti-inflammatoire qui est censée soulager les symptômes. Cependant, il n'existe pas d'études scientifiques sur cette méthode. Les experts recommandent donc de ne pas utiliser l'huile d'arbre à thé.

Ne prolongez pas votre transit intestinal. Si vous ignorez l'envie de déféquer, les selles continueront à durcir et seront difficiles à évacuer. Cela augmentera encore la pression sur les hémorroïdes et les symptômes s'aggraveront. Essayez plutôt de développer une routine pour vider vos intestins régulièrement. Si vos hémorroïdes sont enflammées ou irritées, vous devez éviter les médicaments anticoagulants tels que l'aspirine, car cela augmente le risque de saignement.

Options de traitement non chirurgical des hémorroïdes

Votre médecin dispose de plusieurs options non chirurgicales pour traiter vos hémorroïdes. Avant de choisir une option, veuillez discuter des avantages et des inconvénients de chaque procédure avec votre médecin et vous assurer que vous êtes satisfait de votre décision.

1) Ligature de l'élastique (ligature)

Cette procédure est utilisée dans la pratique médicale pour le traitement du prolapsus (prolapsus) ou des hémorroïdes internes. Un élastique spécial est enroulé autour des hémorroïdes et interrompt ainsi l'approvisionnement en sang sur le site. En l'espace d'une semaine, la zone baguée se rétrécit et tombe, laissant derrière elle du tissu cicatriciel.

Avec cette procédure, le risque de récidive est le plus faible. Cependant, il ne convient pas aux personnes qui doivent prendre des médicaments anticoagulants ou qui souffrent d'un trouble de la coagulation. Cela peut entraîner une augmentation des saignements, de la douleur, des caillots sanguins ou des infections. Cette procédure doit être répétée pour chaque hémorroïde individuelle. Le médecin utilise pour cela un équipement spécial et surveille votre état à tout moment. Vous ne devriez jamais essayer cela à la maison, seul.

2) Coagulation par infrarouge

Cette procédure peut être utilisée pour traiter les petites hémorroïdes. Le médecin utilise un outil qui émet de la lumière infrarouge. La chaleur provoque la formation de tissu cicatriciel. L'alimentation en sang des hémorroïdes est interrompue, de sorte qu'elles commencent à se contracter. En général, le médecin applique un anesthésique local pour soulager la douleur pendant le traitement. S'il y a plusieurs hémorroïdes, plusieurs rendez-vous de traitement sont souvent nécessaires. La phase de redressement dure plusieurs jours. Pendant cette période, le patient doit veiller à réduire son stress et sa pression. De plus, il ne doit pas souffrir de constipation si possible, afin d'éviter que la cicatrice ne s'ouvre à nouveau.

3) Sclérothérapie (sclérothérapie)

Dans cette procédure, le médecin injecte une solution directement dans les hémorroïdes. L'injection déclenche une réaction locale et provoque le rétrécissement des hémorroïdes. La procédure est efficace et sûre pour tous ceux qui souffrent de cirrhose et aussi d'hémorroïdes hémorragiques. Pour ces patients, la ligature par élastique n'est normalement pas recommandée.

Malgré le traitement, il y a un risque que les hémorroïdes reviennent après quelques années. Certains experts pensent également que cette procédure est moins efficace qu'une ligature par élastique.

Quand consulter un médecin

Dans la plupart des cas, vous pouvez traiter vous-même les symptômes des hémorroïdes avec des remèdes maison. Toutefois, en cas de douleurs intenses dans et autour de l'anus ainsi que de saignements, qui peuvent être accompagnés de douleurs abdominales, de diarrhée ou de fièvre, vous devez consulter un médecin immédiatement.

Les hémorroïdes peuvent continuer à progresser en fonction de leur gravité jusqu'à ce qu'elles soient thrombosées. Dans cette situation, les hémorroïdes sont poussées hors de l'anus et sont remplies de caillots de sang. Cela rend la vie quotidienne de la personne concernée extrêmement désagréable.

Les symptômes sont similaires à ceux des hémorroïdes, mais la douleur et les démangeaisons augmentent, tout comme les gonflements autour de l'anus. Les hémorroïdes thrombotiques peuvent également s'infecter et entraîner un abcès, provoquant des symptômes supplémentaires tels que la fièvre.

Les hémorroïdes externes à thrombose aiguë nécessitent un traitement médical. Dans certains cas, elles peuvent se dissoudre d'elles-mêmes, dans d'autres, une intervention chirurgicale est nécessaire, surtout si les hémorroïdes sont étranglées et que le tissu commence à mourir (nécrose).

La douleur est la plus forte dans les premières 48 heures, puis disparaît généralement progressivement. Une intervention chirurgicale est donc généralement pratiquée dans les 48 premières heures, à condition que le patient ressente de fortes douleurs et que les hémorroïdes soient étranglées et provoquent une nécrose.

 

Sources (en langue anglaise) :

Chang, S. S., Sung, F. C., Lin, C. L. & Hu, W. S. (2017, août). Association entre hémorroïdes et risque de maladie coronarienneMédecine, 96(31) : e7662, doi : 10.1097/MD.0000000000007662

Quagliani, D. & Felt-Gunderson, P. (2017, janvier-février). Combler le déficit d'absorption de fibres de l'Amérique. American Journal of Lifestyle Medicine, 11(1) : 80-85, doi : 10.1177/1559827615588079

Thring, T. S., Hili, P. & Naughton, D. P. (2011, octobre). Activité antioxydante et potentiellement anti-inflammatoire d'extraits et de formulations de thé blanc, de rose et d'hamamélis sur les cellules primaires des fibroblastes dermiques humainsJournal of Inflammation, 8 : 27, doi : 10.1186/1476-9255-8-27