Les bienfaits de la Spiruline

Publié le: Août 14, 2018 | Mis à jour le: Décembre 10, 2021

Qu'est-ce que la spiruline ?

La spiruline est l'une des plus anciennes formes de vie sur terre. Ce sont des microalgues bleu-vert qui sont coresponsables de la production d'oxygène dans l'atmosphère. La spiruline est considérée comme le super aliment  le plus ancien et compte parmi les aliments les plus nutritifs.

Des études chez les humains prouvent que la spiruline peut améliorer le métabolisme des lipides et du glucose. Elle réduit également la teneur en graisse du foie et protège le cœur. Des études chez les animaux donnent des résultats prometteurs. La spiruline semble être aussi efficace que les médicaments courants dans le traitement des troubles neurologiques. Cet effet a été constaté aussi en cas d'arthrose et dans le domaine de l'immunologie.

La spiruline ne contient que quelques composants actifs. Le composant principal est appelé phycocyanobiline et représente environ un pour cent de la spiruline. Ce composé imite le composé de bilirubine du corps et inhibe un complexe enzymatique appelé nicotinamide adénine dinucléotide phosphate (NADPH) oxydase. C'est ce qui rend possible les impressionnantes propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de la spiruline.

En vue de déterminer les effets neurologiques de la spiruline, il est nécessaire d'approfondir les recherches chez les humains. Cependant, des séries de tests sur les animaux suggèrent que la spiruline a des propriétés antioxydantes prometteuses et convient comme complément alimentaire pour les troubles digestifs.

Les nutriments dans la spiruline

  • Protéines : La spiruline contient entre 55 et 70 pour cent de protéines (plus que le bœuf, le poulet et le soja). La protéine contenue est également considérée comme "complète", car elle contient tous les acides aminés de première nécessité. La plupart des plantes protéiques présentent une carence en certains acides aminés essentiels. C'est pourquoi la spiruline est le complément alimentaire idéal pour les végétariens, mais elle est tout aussi intéressante pour tous ceux qui veulent augmenter leur apport en protéines sans absorber de calories supplémentaires. Les protéines contenues sont très faciles à digérer, car la spiruline est un unicellulaire.
  • Acides aminés essentiels : La spiruline contient huit acides aminés de première nécessité : isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phylalanine, thréonine, tryptophane et valine. Les acides aminés sont responsables de nombreux processus : ils favorisent la croissance, stimulent la fonction cérébrale, agissent comme éléments constitutifs des anticorps dans le sang, soutiennent le métabolisme et calment les nerfs.
  • Acides aminés non essentiels : La spiruline contient en outre de l'alanine, de l'arginine, de l'acide glutamique, de la glycine, de l'histidine et d'autres acides aminés non essentiels. Ceux-ci ont également des fonctions importantes telles que le renforcement des parois cellulaires, la santé sexuelle masculine, le métabolisme, la  transformation des glucides en énergie cellulaire et plus encore.
  • Minéraux : La spiruline transforme les minéraux naturellement présents dans l'eau en formes organiques naturelles et les chélate avec des acides aminés. De cette façon, ils peuvent être mieux absorbés par le corps. La spiruline contient, entre autres, du potassium, du calcium, du zinc, du magnésium, du manganèse, du sélénium, du fer et du phosphore.
  • Vitamines : La spiruline fournit quelques vitamines dont tous les êtres vivants ont besoin pour les processus métaboliques, par exemple : les vitamines B ou la vitamine E.
  • Caroténoïdes : La spiruline et d'autres algues représentent une source principale de précurseurs de la vitamine A. La spiruline contient les pigments jaune/orange cryptoxanthine et bêta-carotène, à partir desquels la vitamine A peut être produite, elle contient également de l'alpha-carotène, du bêta-carotène et de la lutéine.
  • Pigments enzymatiques : Cet organisme minuscule est riche en pigments biochimiquement importants pour la vie. Sans pigments, les organismes ne pourraient pas synthétiser de nombreuses enzymes nécessaires à un métabolisme équilibré. La spiruline contient de la chlorophylle, qui est très similaire à l'hémoglobine humaine et qui est aussi qualifié de "sang vert". Ensuite, il y a la phycocyanine - un pigment à dominante bleue typique - et la porphyrine - un composé rouge qui forme le noyau actif de l'hémoglobine et qui est essentiellement responsable de la formation des globules rouges.
  • Graisses, sucres, sel et calories : La spiruline ne contient que sept pour cent de lipides comme acides gras essentiels qui normalisent le taux de cholestérol. Ces graisses sont très importantes pour notre santé. En outre, la spiruline contient très peu d'amidon ou de sucre. Les polysaccharides contenus peuvent être absorbés de manière particulièrement facile par les cellules humaines. D'un point de vue calorique, la spiruline est très économique. Un gramme de spiruline ne contient que 3,9 calories. La spiruline est en plus pauvre en sodium, de sorte qu'elle peut également être consommée par les personnes qui dépendent d'un régime pauvre en sel.

Présence de spiruline

La "spiruline" désigne communément deux types de bactéries : Arthospira Platensis et Arthospira Maxima. Parfois on parle aussi de Spirulina Platensis ou Spirulina Maxima. Le nom "Spiruline" est dérivé de "spirale", car les bactéries sont généralement en forme de spirale (des arthospires linéaires ont toutefois été trouvés). Un autre nom commun pour la spiruline est l'algue bleu-vert. Il fait référence à la teinte bleu-vert de la bactérie.

D'un point de vue nutritionnel, la spiruline est une source végétalienne d'une protéine alimentaire complexe ; la teneur en protéines par rapport au poids total de la spiruline peut atteindre jusqu'à 70 pour cent.

Effet de la spiruline

La spiruline offre une variété de bienfaits pour la santé presque immédiatement après l'ingestion. Elle permet une hausse presque immédiate d'énergie et aide à améliorer l'endurance et à réduire la fatigue. La spiruline soutient le système immunitaire et renforce le cœur, le foie et les reins. Elle est aussi un dépuratif naturel qui fournit le sang en oxygène et aide à purifier le corps des toxines et autres impuretés qui peuvent causer des maladies ou d'autres complications de santé. Par ailleurs, la spiruline est un coupe-faim naturel et renforce le système digestif du corps. Elle a des propriétés antioxydantes et aide à maintenir le pH du corps en équilibre. De cette façon, les inflammations  sont soulagées en toute sécurité dans tout le corps - sans aucun produit chimique.

1. Détoxifie les métaux lourds (en particulier l'arsenic)

En commençant par les plombages au mercure dans vos dents, l'aluminium dans le déodorant, le cadmium dans les cigarettes ou les dépôts de mercure dans les poissons - les toxines sont partout ! L'arsenic en particulier est un problème majeur dans de nombreuses régions du monde, car il se trouve souvent dans l'eau.

Même de faibles quantités de ces toxines peuvent causer des effets secondaires négatifs dans le corps. Il s'agit notamment de maux de tête, de fatigue ou d'acné.

Comment la spiruline peut-elle aider à détoxifier les métaux lourds ?

La spiruline, l'algue unicellulaire bleu-vert, est apparue sur cette planète il y a environ 3,6 milliards d'années. La spiruline est entièrement emballée avec de la chlorophylle. Celle-ci a exactement la même structure que l'hémoglobine, à l'exception de l'atome dans le noyau. Celui de l'hémoglobine se compose de fer tandis que celui de la chlorophylle de magnésium. L'hémoglobine est la protéine qui transporte l'oxygène dans nos globules rouges.

La spiruline peut :

  • reconstruire et rafraîchir les cellules sanguines
  • donner un regain d'énergie
  • aider à la désintoxication
  • arrêter la croissance des bactéries dans le tube digestif
  • arrêter la production de levure et de champignons
  • lutter contre la mauvaise haleine
  • agir comme un déodorant corporel

La consommation de spiruline conduit à une augmentation de la production de globules rouges et renforce leur capacité à transporter l'oxygène. Plus d'oxygène signifie que le corps peut détoxifier plus efficacement !

2. Élimine le Candida

Les infections à levures se déclarent principalement dans les régions humides du corps. Par exemple, la zone entre les doigts et les orteils ainsi qu'autour des ongles. Si vous avez des rougeurs, des démangeaisons, des éruptions cutanées et/ou une décoloration entre vos doigts ou vos orteils et/ou autour des ongles, cela pourrait être dû à une infection à levures.

En raison de notre changement vers une alimentation riche en sucres et en ingrédients non naturels, en résistance aux antimicrobiens et en agents antifongiques inefficaces, il y a eu une augmentation significative des infections à levures depuis les années 1980. Mais c'est exactement dans ces cas qu'intervient la spiruline. Plusieurs études chez les animaux ont montré qu'il s'agit d'un agent antimicrobien efficace, en particulier contre le Candida et les infections à levures. La spiruline favorise la croissance d'une flore bactérienne saine dans l'intestin. Ceci empêche le Candida de prospérer. De plus, les propriétés immunitaires de la spiruline peuvent aider l'organisme à éliminer les cellules de Candida.

3. Améliore le VIH/SIDA

Des pays tels que le Japon ou la Corée ont des taux de VIH/SIDA relativement faibles. Une explication possible se trouve dans une étude publiée dans le Journal of Applied Phycology en 2012. Il en ressort que ce taux pourrait être dû à la quantité d'algues que les gens de ces régions consomment régulièrement ! Des études ont montré que la charge virale du VIH a diminué. C'est pourquoi la spiruline a bien mérité une place dans le traitement naturel du VIH.

Spiruline

4. Contribue à prévenir le cancer

Le cancer est la cause de décès numéro un chez tous les Américains adultes de moins de 70 ans. La prévention du cancer est toujours mieux que le traitement ou la guérison. La spiruline pourrait littéralement vous sauver la vie.

Dans le domaine de la nutrition, la spiruline est célébrée comme la meilleure découverte du 21ème siècle. Ceci est dû surtout à la vaste gamme de nutriments denses contenus dans la spiruline. Plusieurs études prouvent l'effet pharmacologique ainsi que l'effet antioxydant, anti-inflammatoire et préventif contre le cancer.

Aujourd'hui, une grande partie des toxines contenues dans l'environnement peut provoquer des mutations cancérigènes. Nous les absorbons par la peau ou par les produits chimiques présents dans nos aliments. Un complément à base de spiruline dans le cadre d'un régime alimentaire équilibré est un moyen efficace de lutter contre les répercussions nocives des toxines dans le corps. L'un de ces effets dans la lutte contre le cancer est lié à la capacité de stimuler le système immunitaire et de renforcer la réponse immunitaire pour protéger contre la croissance anormale et invasive des cellules.

Selon le Centre médical de l'Université du Maryland, "un nombre important d'études chez les animaux et en laboratoire indiquent que la spiruline augmente la production d'anticorps. Il en va de même pour les protéines qui luttent contre les infections, et pour les autres cellules qui renforcent le système immunitaire et aident à repousser les infections et les maladies chroniques comme le cancer."

Cette déclaration n'a rien d'étonnant. Plus de 70 articles d'évaluation par les pairs traitant de l'effet de la spiruline sur les cellules cancéreuses ont été publiés dans la littérature scientifique. Essentiellement, cela montre que la consommation de spiruline semble être un traitement naturel possible contre le cancer.

  • Cancer de la peau : Les chercheurs ont réussi à démontrer que la spiruline est capable d'inhiber la croissance et le développement des tumeurs résultant d'une surexposition aux rayons UVB générés par le soleil. Une étude a révélé que la spiruline favorise le bon fonctionnement des gènes, inhibe les enzymes qui produisent des radicaux libres, combat l'inflammation et limite les lésions de l'ADN.
  • Anomalies de la reproduction et cancer : En 2014, des scientifiques ont étudié l'effet mutagène d'un cancérogène courant, le benzo[a]pyrène (contenu dans la fumée de cigarette, les aliments grillés, les gaz d'échappement, etc.) et la répercussion de la spiruline sur la santé des gamètes. Cette toxine influe de manière négative sur le sperme, la reproduction masculine, la réponse immunitaire et le développement embryonnaire. Les chercheurs ont réussi à démontrer que la spiruline favorise l'apoptose (mort cellulaire) des cellules anormales, prévient l'inflammation en réduisant les composés réactifs des radicaux libres et favorise les bons effets des antioxydants. Les scientifiques supposent que la spiruline inhibe l'activité mutagène en renforçant la SOD et d'autres pouvoirs antioxydants liés à l'activité du glutathion.
  • Cancer du foie : Le carcinome hépatocellulaire est une forme fréquente de cancer du foie qui peut facilement être influencé par le composé pigmentaire C-phycocyanine (C-Pc) contenu dans la spiruline. Le C-Pc réduit vraisemblablement le taux de multiplication des cellules cancéreuses. En outre, ce composé antimutagène stimule l'apoptose dans les cellules cancéreuses développées et peut réduire la masse tumorale.

5. Abaisse la pression artérielle

La spiruline est en mesure d'abaisser la pression artérielle par la production d'oxydes d'azote, car la spiruline entraîne une augmentation de la production d'oxydes d'azote (NO). Le diamètre des vaisseaux sanguins est agrandi (dilaté) par le gaz. Cela augmente le flux sanguin de sorte qu'une plus grande quantité d'oxygène peut atteindre les organes. L'augmentation de la production de NO est utilisée pour un certain nombre de troubles différents tels que les problèmes cardiaques et la dysfonction érectile, etc.

Plusieurs études ont été menées dans le passé sur les répercussions de la spiruline sur la pression artérielle. Celles-ci montrent que la spiruline peut réduire efficacement la pression artérielle.

6. Aide à normaliser naturellement le taux de cholestérol

La spiruline peut prévenir l'artériosclérose et réduire le taux de cholestérol sanguin. Chaque jour, des centaines de millions de personnes avalent des médicaments anti-cholestérol (hypocholestérolémiants). Selon certains "experts", des millions d'autres personnes, y compris des enfants, devraient les prendre !

Les médicaments contenant des statines sont responsables d'une variété d'effets secondaires indésirables et dangereux, notamment :

  • dysfonction sexuelle
  • anémie
  • suppression du système immunitaire
  • acidose
  • dysfonctionnement pancréatique ou hépatique (y compris une augmentation possible des enzymes hépatiques)
  • cataracte
  • risque accru de cancer

Les médicaments anti-cholestérol ont également été associés à de graves problèmes musculaires tels que la polyneuropathie (lésions nerveuses des mains et des pieds) et la rhabdomyolyse (une maladie musculaire dégénérative grave). Il y a même des indications que la prise de statines peut augmenter le risque de sclérose latérale amyotrophique (SLA, syndrome de Lou Gehrig).

Heureusement, nous disposons de moyens naturels de réduire le taux de cholestérol. En tête de liste figurent le renoncement au fructose et aux céréales ainsi qu'une activité physique suffisante. Mais la spiruline peut aussi aider. Une étude portant sur des sujets âgés (hommes et femmes) entre 60 et 87 ans, a montré que les patients recevant huit grammes de spiruline par jour pendant 16 semaines consécutives présentaient des taux de cholestérol plus faibles que ceux recevant un placebo.

7. Réduit la probabilité d'un accident vasculaire cérébral

Une étude chez les animaux menée à l'Institut de technologie pharmaceutique en Inde a révélé qu'une dose de 180 mg/kg de spiruline avait un effet protecteur sur le cerveau et le système nerveux des rats exposés à des quantités élevées de radicaux libres. Ce résultat a été obtenu en comparaison avec des rats qui n'avaient pas reçu de spiruline avant l'expérience. Cette étude en laboratoire prouve l'effet prometteur de la spiruline dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux.

Les scientifiques ont constaté par ailleurs que la spiruline a fait baisser la surface de l'intima de l'aorte de 33 pour cent à 48 pour cent. Cela indique que le complément alimentaire peut prévenir l'artériosclérose et les accidents vasculaires cérébraux qui en résultent.

8. Aide à avoir plus d'énergie

La spiruline donne de l'énergie grâce à sa composition chimique. Surtout en cas de coup de fatigue de l'après-midi, la spiruline fait des vrais miracles et apporte un regain d'énergie.

Pourquoi la spiruline donne-t-elle une portion supplémentaire d'énergie ?

  • Leucine : On estime que la leucine aide le corps à obtenir un meilleur équilibre énergétique. La littérature disponible sur cet acide aminé et sa relation avec l'équilibre énergétique du corps est en croissance, mais l'effet exact est encore inconnu.
  • Tryptophane : renforce la capacité de votre corps à utiliser les vitamines B. Celles-ci sont importantes pour augmenter le niveau d'énergie du corps.
  • Acide aspartique : soutient le corps à convertir les glucides en énergie cellulaire.
  • Glycine : Cet acide aminé non essentiel contribue à réguler la glycémie en convertissant le glucose en énergie. Parfois, il est recommandé aux patients qui ont un niveau d'énergie nettement faible et qui se fatiguent rapidement.
  • Vitamines : Les vitamines contenues ont aussi un effet positif sur le niveau d'énergie.

9. Accélère la perte de poids

Tout d'abord, vous devez être conscient qu'il n'y a pas de moyen facile de perdre du poids. Il est important de toujours manger consciemment et sainement et de faire régulièrement de l'exercice physique.

L'effet de la spiruline

Dans quelle mesure la spiruline peut-elle aider ? L'effet de la spiruline est lié à la cause du problème. Elle freine l'appétit et vous donne un regain d'énergie. Cependant, ce lien est plutôt indirect. Un appétit réduit ne signifie pas nécessairement que nous mangeons moins. Plus d'énergie ne signifie pas non plus que nous faisons plus de sport.

Beaucoup de gens mangent parce qu'ils y trouvent du plaisir et non pas parce qu'ils ont faim. Un appétit réduit n'a aucune influence sur cela. Les habitudes alimentaires devraient être maîtrisées et vous devriez par vous-même percevoir vos sensations de faim et de satiété. La spiruline peut alors contribuer à perdre du poids.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Avec la consommation de spiruline, le corps reçoit tous les nutriments supplémentaires. La spiruline ne contient pas seulement beaucoup de vitamines et de pigments vitaux, mais elle est aussi très riche en protéines. Les protéines apaisent mieux notre faim que les glucides ou les graisses. Une alimentation riche en protéines semble donc essentielle pour maintenir ou perdre du poids. Cependant, l'organisme ne peut pas digérer aussi bien les fibres de viande dure. La spiruline est soluble dans l'eau ; toutes les protéines sont facilement digestibles et sont disponibles pour le corps en quelques minutes. La prise de spiruline conduit donc presque immédiatement à une diminution de l'appétit et met fin à l'envie de certains aliments. De cette façon, elle vous soutient dans la lutte contre les kilos en trop. La spiruline se prend de préférence sur un estomac vide, environ 15 à 30 minutes avant le déjeuner.

La spiruline donne plus d'énergie au corps et soutient l'entraînement. Ainsi, la combustion des graisses devient plus facile. La spiruline a un grand avantage sur le café, le thé et autres boissons stimulantes : elle ne provoque aucun des effets secondaires habituels. Ces boissons ne donnent qu'un regain d'énergie temporaire suivi d'une phase dépressive. L'effet fortifiant de la spiruline est durable sans inconvénients connus.

10. Soulage les problèmes de sinus

En cas de rhinite allergique, la spiruline soutient le corps en soulageant l'inflammation qui cause des problèmes de sinus chez de nombreuses personnes. C'est le résultat de nombreuses études. Par rapport aux études placebo, la spiruline réduit les démangeaisons, les écoulements nasaux, la congestion nasale et les éternuements.

La spiruline fournit également une neuroprotection pour les troubles cérébraux et favorise la capacité à mémoriser.

Dans une étude datant de 2015, les répercussions de la spiruline sur les troubles de la mémoire, le stress oxydatif et l'activité des enzymes antioxydante ont été étudiés à l'aide de souris. Les chercheurs ont découvert que la Spirulina platensis "peut potentiellement prévenir la perte de mémoire en réduisant les dommages oxydatifs et, surtout, en renforçant l'activité catalase." Cette étude chez les animaux fournit déjà des approches prometteuses.

Chlorella vs. Spiruline : En quoi diffèrent-elles ?

Beaucoup de gens confondent souvent chlorella et spiruline. Les deux algues sont des organismes aquatiques. Cependant, il existe des différences importantes entre les deux espèces. La chlorella est un micro-organisme unicellulaire sphérique avec un noyau, tandis que la spiruline est une bactérie en forme de spirale qui n'a pas de noyau réel. La spiruline n'est pas considérée comme une algue au sens propre, mais comme une algue bleu-vert ou plutôt une cyanobactérie. Elle est apparentée à d'autres algues marines, par exemple le fucus (varech), le nori et les algues rouges.

Quelles sont les autres différences ?

Les deux algues présentent une apparence identique, ont la même odeur et même le même goût. Malgré tout, il y a quelques différences importantes :

  • Structure : Les deux sont des algues. Cependant, la chlorella est une véritable algue unicellulaire à noyau. La spiruline, par contre, est une plante multicellulaire sans noyau prononcé. Par conséquent, l'algue spiruline est beaucoup plus grande que la chlorella.
  • Couleur : La spiruline est une cyanobactérie, une algue bleu-vert. La chlorella est une algue verte.
  • Teneur en acides nucléiques : Les deux algues représentent une bonne source d'acides nucléiques, mais la chlorella en contient deux fois plus que la spiruline. Les acides nucléiques sont des facteurs importants de l'ADN et de l'ARN dans le corps.
  • Digestibilité : La spiruline peut être consommée immédiatement après la récolte. Alors que la chlorelle doit d'abord être traitée pour briser les parois cellulaires, afin que notre corps puisse profiter au mieux de ses nutriments.
  • Teneur en chlorophylle : La chlorella contient presque deux fois plus de chlorophylle que la spiruline.
  • Fer, protéines et GLA : la spiruline contient plus de fer, de protéines et d'acide gammalinolénique utile.
  • Métaux lourds : La chlorella possède des propriétés uniques dans ses parois cellulaires, ce qui lui permet de se lier aux métaux lourds et autres substances nocives. (La spiruline n'a pas la même vertu.)

Dosage de la spiruline

La dose de spiruline utilisée dans les études est très différente. En général, un à huit grammes de spiruline par jour ont eu de l'effet. La dose spécifique dépend de l'application :

  • En tant que réducteurs de cholestérol (hypocholestérolémiant), une dose de un à huit grammes par jour est efficace.
  • Pour la performance musculaire, des doses entre deux et 7,5 grammes par jour ont été testées.
  • Pour le contrôle de glycémie, de légers effets ont été observés à une dose de deux grammes par jour.
  • La pression artérielle a pu être influencée par des doses comprises entre 3,5 et 4,5 grammes par jour.
  • Un effet sur le foie gras a pu être obtenu avec une dose de 4,5 grammes par jour.
  • La spiruline se compose de 20 pour cent de C-phycocyanine et d'environ un pour cent de phycocyanobiline. La gamme de dosage de 200 mg/kg de C-phycocyanine (1 g/kg de spiruline) est approximativement la suivante :
    • 10,9 g pour une personne pesant 68 kg
    • 14,5 g pour une personne pesant 90 kg
    • 18,2 g pour une personne pesant 110 kg

D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer si la spiruline doit être prise une fois par jour ou en petites doses plusieurs fois par jour.

Effets secondaires de la spiruline

Les médecins considèrent généralement la spiruline comme étant sûre, surtout en raison de sa longue histoire en tant qu'aliment. Pourtant, la spiruline peut être contaminée par des métaux toxiques, des bactéries nocives et des microcystines - des toxines produites par certaines algues -, si elle est élevée dans des conditions précaires. Cela pourrait engendrer des dommages au foie, des nausées, des vomissements, de la soif, de la faiblesse, des battements cardiaques rapides, des chocs et même la mort. Il est important de n'obtenir la spiruline que de sources dignes de confiance.

Selon le NIH, les personnes atteintes de certaines maladies auto-immunes devraient éviter les produits à base de spiruline. Étant donné que la spiruline renforce le système immunitaire, les préparations à base de spiruline peuvent aggraver les symptômes de la sclérose en plaques (SEP), du lupus (lupus érythémateux systémique, LES), de la polyarthrite rhumatoïde et d'autres états associés à un système immunitaire hyperactif. Pour la même raison, la spiruline peut affaiblir l'effet des immunosuppresseurs qui sont souvent prescrits pour traiter les maladies auto-immunes et prévenir le rejet des greffes d'organes par l'organisme. La spiruline peut également influer sur les médicaments qui ralentissent la coagulation sanguine, y compris les anticoagulants comme la warfarine et les analgésiques anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). La combinaison de spiruline avec des préparations à base de plantes qui ralentissent la coagulation sanguine peut augmenter le risque de saignement. D'après le NIH, il s'agit notamment des clous de girofle, du danshen, de l'ail, du gingembre, du ginkgo, du ginseng et du curcuma.

Les femmes enceintes ou qui allaitent devraient éviter la spiruline, car il n'existe aucune étude de sécurité pour ce groupe. Les personnes souffrant de phénylcétonurie devraient, selon le NIH, également s'abstenir de prendre de la spiruline, car sa prise pourrait aggraver les répercussions de cette maladie génétique. Malheureusement, il n'y a pas assez d'études disponibles pour faire des déclarations fiables sur la posologie de la spiruline. Il est donc fortement recommandé de vous renseigner auprès de votre médecin et de suivre les indications sur l'étiquette pour éviter les doses dangereuses.

 

Sources (en langue anglaise) :

Wu, Q., Liu, L., Miron, A., Klímová, B., Wan, D. & Kuča, K. (2016, August). The antioxidant, immunomodulatory, and anti-inflammatory activities of Spirulina: an overview. Archives of Toxicology, 90(8):1817-40, doi: 10.1007/s00204-016-1744-5

Miczke, A., Szulińska, M., Hansdorfer-Korzon, R., Kręgielska-Narożna, M., Suliburska, J., Walkowiak, J. et al. (2016). Effects of spirulina consumption on body weight, blood pressure, and endothelial function in overweight hypertensive Caucasians: a double-blind, placebo-controlled, randomized trial. European review for medical and pharmacological sciences, 20(1):150-6

Deng, R.  & Chow, T. (2010, August). Hypolipidemic, Antioxidant and Antiinflammatory Activities of Microalgae SpirulinaCardiovascular Therapeutics28(4): e33–e45, doi: 10.1111/j.1755-5922.2010.00200.x

Gutiérrez-Salmeán, G., Fabila-Castillo, L. & Chamorro-Cevallos, G. (2015, July). NUTRITIONAL AND TOXICOLOGICAL ASPECTS OF SPIRULINA (ARTHROSPIRA). Nutricion Hospitalaria, 32(1):34-40, doi: 10.3305/nh.2015.32.1.9001 

Hosseini, S. M., Khosravi-Darani, K. & Mozafari, M. R. (2013, June). Nutritional and medical applications of spirulina microalgaeMini Reviews in Medicinal Chemistry, 13(8):1231-7 

Kay, R. A. (1991). Microalgae as food and supplement. Critical Reviews in Food Science and Nutrition, 30(6):555-73, doi: 10.1080/10408399109527556 

Chattopadhyaya, I., Gupta, S., Mohammed, A., Mushtaq, N., Chauhan, S. & Ghosh, S. (2015, August). Neuroprotective effect of Spirulina fusiform and amantadine in the 6-OHDA induced Parkinsonism in ratsBMC Complementary and Alternative Medicine, 15:296, doi: 10.1186/s12906-015-0815-0 

Somchit, M. N., Mohamed, N. A., Ahmad, Z., Zakaria, Z. A., Shamsuddin, L., Omar-Fauzee, M. S. et al. (2014, September). Anti-inflammatory and anti-pyretic properties of Spirulina platensis and Spirulina lonar: a comparative studyPakistan Journal of Pharmaceutical Sciences, 27(5):1277-80. 

Ismail, M., Hossain, M. F., Tanu, A. R. & Shekhar, H. U. (2015). Effect of spirulina intervention on oxidative stress, antioxidant status, and lipid profile in chronic obstructive pulmonary disease patients. BioMed Research International, 2015:486120, doi: 10.1155/2015/486120 

Wu, Q., Liu, L., Miron, A., Klimova, B., Wan, D. & Kuca, K. (2016, August). The antioxidant, immunomodulatory, and anti-inflammatory activities of Spirulina: an overviewArchives of Toxicology, 90(8):1817-40, doi: 10.1007/s00204-016-1744-5